Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 Jun

Philippe Besson Diner à Montréal

Publié par Le blog de Gérard  - Catégories :  #Mon coup de coeur du jour littérature

Ils se sont aimés, à l'âge des possibles, puis quittés, sans réelle explication.
Dix-huit ans plus tard, ils se croisent, presque par hasard, à Montréal. Qui sont-ils devenus ? Qu'ont-ils fait de leur jeunesse et de leurs promesses ? Sont-ils heureux, aujourd'hui, avec la personne qui partage désormais leur vie ?
Le temps d'un dîner de retrouvailles – à quatre – chaque mot, chaque regard, chaque geste est scruté, pesé, interprété. Tout remonte à la surface : les non-dits, les regrets, la course du temps, mais aussi l'espérance et les fantômes du désir.
À leurs risques et périls.

4eme de couverture.

Philippe Besson Diner à Montréal

Page 17: Antoine sais très bien mentir. D'ailleurs il ne lui a pas indiqué (à sa mère) qu'il vivait avec un type qui a le double de son age.

Ça me rappelle SL, lorsque le raccompagnant chez lui après un restaurant que j'avais choisi, la lumière qui m'était favorable, la question arrive.

"Au fait tu as quel age?"
Moi: 40 ans...
Lui: Ah comme ma mère....
Il avait 20 ans

Page 63. ... La vraie douleur n'est pas d'apprendre des disparitions, c'est d'y survivre...

Moi : Pas de commentaire, juste des cicatrices douloureuses.

page 148:
"...Ne pas risquer d’être heureux pour ne pas risquer de souffrir : ..."


Moi: Voila c'est tout.

Page 148 toujours:
"...Vouloir tenir la distance, là non plus , je ne comprends pas bien...."
"... La durée n'est pas une quête très élevée. L'intensité, oui..."

Moi : Pas mieux.

Philippe Besson Diner à Montréal

 L'intéressant, c'est lorsque comme moi on a lu la plupart des "romans" de Philippe Besson.
Je mets Romans entre parenthèses parce que finalement la part de lui même est tellement présente que roman et autobiographie se mélangent avec délicat
esse et malice.
Mais ce que je veux dire c'est que le rappel à ses livres précédents invite à une relecture.
Par exemple "Son frère" dont Patrice Chéreau avait fait un film, depuis "Un certain Paul Darrigrand", Et d'autres de ses ouvrages dont il fait référence, Philippe Besson nous livre entre les lignes, que la réalité n'est pas forcément celle écrite.
Il y a une seconde lecture.
Donc à lire à nouveau.

Commenter cet article

Archives

À propos

Des photos, des moments de vie, des lectures, des émotions, ma vie ou ce que je veux bien en dévoiler. Permettez moi de partager avec vous.