Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Gérard

Des photos, des moments de vie, des lectures, des émotions, ma vie ou ce que je veux bien en dévoiler. Permettez moi de partager avec vous.

Retour sur le passé...

Je vais vous raconter une histoire.


L’histoire d’un jeune garçon de 14, 15, ou 16 ans peut être, Il a les cheveux longs avec quelques boucles savamment en place, il est brun, les yeux avec un reflet vert, un joli sourire.                                                        Il a du charme, mais ne le sait pas.
Le samedi il va aux puces de Saint Ouen dans les friperies il cherche des chemises blanches, romantiques pense t il…
Il n’a pas beaucoup de copains, il n’aime pas le foot, il est timide avec les filles et pourtant il se sent si proche d’elles.
Alors il s’enferme dans ses rêves, il dépense son argent de poche dans les librairies, il aime lire, il aime le Théâtre, il est heureux dans une salle de cinéma, il aime Annie Girardot, il voudrait « Mourir d’aimer »

Lorsqu’il a du temps, il va marcher sur le « Boul mich » (Le boulevard Saint Michel à Paris) il y a des librairies, du monde, des jeunes il se trouve trop petit, pas assez viril, il voudrait être un autre, alors il regarde les autres garçons  s'identifiant à eux...
Alors il flâne également sur le boulevard Saint Germain, Il passe et repasse devant « Les deux magots » puis en face il y a le « Café de Flore » il regarde les terrasses, espère apercevoir, des acteurs, des écrivains, il ne se sépare jamais de ce livre « J’irai cracher sur vos tombes » de Boris Vian, ça fait bien…Et cela lui donne une contenance...

Un jour il vainc sa timidité il y a une petite table en terrasse dans un coin, d’un air détaché, joue l’habitué et s’installe.
Un serveur s’approche, ce jeune homme a peur qu’on lui demande de partir, ce serait une humiliation dont il ne pourrait jamais se remettre, finalement il lève la tète, il sourit au serveur, et sans attendre commande un café le plus naturellement possible.
Le garçon tourne les talons, le jeune garçon à le cœur qui bat, il pose son livre sur la petite table ronde, sort son cahier, son stylo plume (en or) et écrit dans son journal : « je suis heureux »

Ce jeune homme ne sera jamais écrivain, ne sera jamais acteur, il voulait être journaliste ses parents ne l’entendaient pas de cette oreille.
Il a eu une enfance heureuse, une adolescence compliquée, au final il a réussi sa vie.
Aujourd’hui ce jeune homme à 50 ans de plus, toujours des cheveux, bien plus courts et plus de blancs que de bruns, le vert de ses yeux c’est assombrie et des rides se sont installées sur l’ensemble de son visage.

Pourquoi ce retour en arrière ?

Je vais vous raconter la suite de l'histoire.
L’histoire d’un homme de 66 ans, comme chaque jour il va acheter son pain, fait quelques courses.       Comme avant il aime flâner, regarder vivre les gens, faire des photos.
Il est à la retraite, il n’habite plus Paris, il a tout quitté dans la capitale pour venir s’occuper de son papa dont « Alzheimer » progressivement transforma un homme doux, joyeux, aimant, en un inconnu sans expression, et bien contre son gré, agressif et méchant.
Son papa fermera les yeux pour toujours dans ses bras un 4 Février au soir, jour anniversaire de son fils comme un ultime cadeau.
Quand à sa maman emportée par « Parkinson » qui la privera de sa motricité petit à petit, elle gardera toute sa tête jusqu’au dernier jour ou dans un souffle elle lui dira juste « Merci ».
Elle succombera quelques mois après son mari. Il ne pouvait pas en être autrement après 66 ans de mariage.

Mais revenons à ce monsieur qui ce matin va acheter son pain, il passe devant un hôtel restaurant qui ferme pour travaux, il regarde, un monsieur sort quelques assiettes, quelques soucoupes, il dit aux personnes qui passent, "servez vous si ça vous intéresse" Bof ! Mais bon la curiosité est la... « Il »« Je » regarde, soulève quelques plats quelques assiettes et soudain une soucoupe du « Café de Flore »

C’est idiot mais à ce moment précis, un flash, le parfum d’un café, cet homme a de nouveau 17 ans.
Il ne tient plus de journal intime depuis longtemps, il n’a plus son cahier, la plume en or de son stylo cadeau de communion de son parrain est depuis longtemps hors d’usage, mais il y a les ordinateurs et soudain cette furieuse envie d’écrire, comme il y a 50 ans.
« Je suis heureux »
 
 
 
 
 
 
 

 

 

Retour sur le passé...
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

boncourt martine 09/07/2020 08:28

"Il s'agit tout simplement de faire de chaque épisode de sa vie un trésor de beauté et de grâce qui s'accroît sans cesse tout seul et ou l'on peut se ressourcer chaque jour " L E SEL DE LA VIE . Françoise Héritier. CONTINUEZ A ETRE HEUREUX !

Le blog de Gérard 09/07/2020 09:11

Merci pour votre commentaire.
Cordialement