Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Gérard, www.leblogdegerard.fr

Le blog de Gérard, www.leblogdegerard.fr

Quelques photos prises au cours de mes pérégrinations, mes lectures d'hier et d'aujourd'hui, c'est la vie de tous les jours, c'est peut être la votre, voici mes coups de cœur, mes coups de gueule, mais aussi les spectacles que j'aime. Chiche.

Publié le par Le blog de Gérard
Publié dans : #Divers Week end

Le merle est très largement répandu dans les dans les bois, les bocages, les jardins et les bosquets des zones tant rurales que suburbaines ou même urbaines au cœur des espaces verts des villes.

Les merles nichent dans les arbustes, les haies, les bosquets, la végétation à feuilles persistantes, le lierre, parfois dans les bâtiments extérieurs, réutilisant souvent d'anciens nids.

À l'origine le merle noir vivait dans les bois et les forêts, mais de nos jours, il a fait aussi son domaine dans les jardins, son régime alimentaire n'étant pas spécialisé.

 

plantes-et-fleurs 0976

plantes-et-fleurs 0977

plantes-et-fleurs 0980

plantes-et-fleurs 0984

plantes-et-fleurs 0986

Voir les commentaires

Publié le par Le blog de Gérard
Publié dans : #Balades et personnel

Perso-ballades 0891

 

15 mars 2011 - Une drôle de ballon gonflable est apparu ce matin dans le ciel de Paris. Il s'agit en réalité d'un zeppelin affrété par le Commissariat à l'Energie Atomique pour mesurer la radioactivité de la région parisienne. La mission du dirigeable est de survoler la capitale pour en cartographier la radioactivité résiduelle.

 

En début d’après-midi ce dimanche, il se trouvait sur les quartiers nord de la Capitale, on pouvait le voir au dessus de Saint Ouen  comme en témoigne Ma photo.

 

Cette opération de mesure, mise en oeuvre régulièrement, n'a aucun rapport avec ce qui se passe au Japon. Pendant une semaine, le dirigeable quadrille la capitale et grâce à des capteurs qu'il transporte capables de mesurer la radioactivité ambiante, qu'elle soit d'origine "naturelle ou artificielle" founira des mesures précises sur la pollution de notre atmosphère.

 

C'est donc juste un hasard du calendrier, tandis que le Japon mène une course contre la montre pour éviter un accident nucléaire majeur après le plus puissant séisme de son histoire, des prises de mesure radioactives sont menées au dessus de la capitale et de ses proches banlieues.

 

L'appareil doit finir sa course vendredi en atterrissant au Bourget sur la base aéronavale de Dugny où il a dormi toutes les nuits de son épopée parisienne. Mais pour mieux repartir pôur uen nouvelle mission au dessus de Strasbourg.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Le blog de Gérard
Publié dans : #Balades et personnel

Perso-ballades 0814

Perso-ballades 0815

Perso-ballades 0816

Voir les commentaires

Publié le par Le blog de Gérard
Publié dans : #Balades et personnel

Si vous vous promenez sur le boulevard de Clichy au niveau du 120 boulevard de Clichy, vous ne pouvez pas rater une grosse pomme moulée en inox.

Cette pomme à été réalisée par Franck Scurti. L'artiste, a du même coup enveloppé le socle de pierre de tonnerre d'un cube de verre aux faces colorées (couleurs primaires et secondaires) au nom de l'harmonie du monde chère à Fourier.

La représentation en bronze de Charles Fourier   (1772-1837) avait été, comme bien d'autres, fondue par l'occupant allemand pour une utilisation bien loin de la pensée du précurseur du socialisme et du féminisme.

 Perso-ballades 0863

Voici deux photos c’est surprenant, mais J’aime.

Perso-ballades 0860

Voir les commentaires

Publié le par Le blog de Gérard
Publié dans : #Balades et personnel

Voici quelques photos prises au hasard dans les rues de Paris du coté de la butte Monmartre, boulevard de Clichy.

 

Sous le soleil d'un dimanche.

 

Perso-ballades 0801

 La personnalisation d'une paire de volet..........

 

Perso-ballades 0804

 Comment rendre interréssant des échafaudages .......

 

Perso-ballades 0854

 Un orchestre amateur, du soleil, des gens heureux qui dansent.

Perso-ballades 0855

 Et voila la vidéo.

 

Ca c'est PARIS !!!!

Voir les commentaires

Publié le par Le blog de Gérard
Publié dans : #Balades et personnel

Au sommet de la butte, nous trouvons la basilique du Sacré-Cœur,qui est sans aucun doute le symbole de Montmartre. En 1870, en pleine guerre avec l'Allemagne, deux notables parisiens promettent à Dieu de construire une basilique sur la butte à condition que la ville soit sauvée.Les travaux commencent en 1876(après la guerre) et se terminent en 1923. Paul Abadie est à l'origine de l'architecture. Le style ne fait pas l'unanimité mais il fait désormais partie des monuments préférés des Parisiens. Ce qui frappe surtout , c'est la blancheur des pierres. On a utilisé une pierre calcaire de la région qui repousse la poussière et qui blanchit quand elle est mouillée. Après la Tour Eiffel, le dôme de la basilique du Sacré-Cœur est- avec ses 83 mètres- le point le plus haut de Paris.
Perso-ballades 0848

La tradition du Sacré-Cœur trouve son origine avec l'apôtre saint Jean, qui a reposé sa tête sur le cœur de Jésus durant la Cène et a vu le Cœur transpercé de Jésus lors de la Passion .Par la suite, de nombreux saints ont parlé du Cœur du Chris. Perso-ballades 0836

Le premier funiculaire de Montmartre entre en service en 1900 : la propulsion des deux cabines est assurée par un contrepoids d'eau. En 1931 la concession prend fin. En 1935 c'est un nouveau funiculaire qui entre en service utilisant deux véhicules se faisant contrepoids et le déplacement de l'ensemble est assurée par l'énergie électrique. En 1991 le funiculaire est à nouveau modernisé afin d'accueillir encore plus de monde, utilisant toujours l'électricité pour la traction et l'eau en guise de contrepoids.

Perso-ballades 0837

Voir les commentaires

Publié le par Le blog de Gérard
Publié dans : #Tags à Paris

Cette photo n'est pas vraiment un tags mais nous ne pouvons pas rester indifférent, peut etre choqué, peut etre inquiet, mais pas insensible devant le réalisme de ce montage .

 

 

Tags-a-paris-2 0730-copie-1

 

Tags-a-paris-2 0734-copie-1

Revenons à nos tags, ou à l'art de la rue.

 

Tags-a-paris-2 0768

 

Tags-a-paris-2 0742

 

Tags-a-paris-2 0759

Tags-a-paris-2 0788

 

Tags-a-paris-2 0790 

 

Tags-a-paris-2 0793

 

Tags-a-paris-2 0794

Voir les commentaires

Publié le par Le blog de Gérard
Publié dans : #Littérature

Numériser0001-copie-1

" Hervé Guibert a commencé à photographier en 1972, à 17 ans, avec un petit Rollei 35 offert par son père ". C'est ainsi qu'Agathe Gaillard commence le texte accompagnant l'exposition qu'elle consacra à ses photographies d'Hervé Guibert quelques mois après sa mort, le 27 décembre 1991. En 1993 paraissait chez Gallimard un premier recueil, Hervé Guibert, photographies. Vingt ans après sa disparition, une nouvelle génération s'intéresse à l'écrivain et au photographe. A l'occasion d'une exposition rétrospective à la Maison européenne de la photographie, Christine Guibert et Agathe Gaillard ont rassemblé les plus beaux exemples d'une oeuvre courte dans le temps, mais qui a conservé toute sa force, sa beauté et son impact. Plus de deux cents photos sont présentées dans ce livre, qui donne ainsi un panorama complet du parcours photographique d'un auteur mythique. Le texte d'accompagnement est signé de Jean-Baptiste Del Amo, jeune écrivain actuellement pensionnaire à la Villa Médicis à Rome, comme l'a été Hervé Guibert, qui s'intéresse passionnément à son oeuvre littéraire, sur laquelle il a publié un texte dans La NRF. Il étudie ici les photographies, en particulier dans la représentation du corps, le sien et celui des autres, et aussi dans le passage du temps, de l'instant, de la vie


Numériser0002-copie-2

Jean Baptiste Del Amo

imagesCAA7VOC5

Jean-Baptiste Del Amo (de son vrai nom Jean-Baptiste Garcia) voit le jour à Toulouse, le 25 novembre 1981. Après avoir suivi un cursus littéraire, le jeune homme travaille pendant un temps comme animateur socio-culturel. Il part ensuite pour une mission humanitaire en Afrique.

 

Une écriture sensorielle

Il revient de ce voyage avec une nouvelle dans ses bagages : Ne Rien faire, pour laquelle il reçoit en 2006 le Premier Prix du jeune écrivain, et qui paraît dans un recueil aux éditions Buchet-Chastel. Le récit débute avec la mort d'un nourrisson et est marqué par son expérience au sein de l'association de lutte contre le sida. Les thèmes de ses livres tourneront souvent autour de la mort, de la maladie et de la sexualité.

En 2008, il publie son premier roman, Une éducation libertine (Gallimard), dans le cadre de la rentrée littéraire. Jean-Baptiste Del Amo est nommé pour plusieurs prix littéraires, dont le Goncourt, et a déjà reçu le prix Laurent-Bonelli, le prix Fénéon et le Goncourt des lycéens. L'histoire se déroule en plein Siècle des Lumières, à Paris. Le roman est à mi-chemin entre le roman historique et le roman d'apprentissage. Il évoque l'homosexualité, la prostitution et le libertinage bourgeois. L'influence de Flaubert est revendiquée dès le titre, dans un clin d'œil à L'éducation sentimentale. L'esthétique y tient un rôle important. Le roman est bien reçu par la critique.

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog