A la mémoire de William MODOLO, en soutien à sa famille devant le vide laissé par ce crime innommable.

par Le blog de Gérard  -  22 Juin 2010, 17:20  -  #Journal intime

Il y a des actes qui ne portent pas de nom, parce qu'il n'y a pas dans les dictionnaires un seul mot qui pourra décrire autant d'horreur.

 

En même  temps moi je ne sais pas comment expliquer ce que je ressens, et quoi dire à cette famille qui va devoir vivre avec cette absence, mais aussi les questions et l’imaginaire de la souffrance des dernières heures de  leur William.

 

Alors je vous le dis simplement avec le cœur d’un être humain, et des larmes dans les yeux en écrivant c’est quelques lignes.

 

Je pense à vous.

 

Ne désespérez pas du genre humain.

36393 406880497309 844117309 4239161 4059194 n

  29855 1195999759418 1811196218 361649 2776356 n 32479 122486567781589 100000607385542 170904 8180318 n

         

Des peines allant de 20 ans jusqu'à la réclusion criminelle à perpétuité ont été requises mercredi devant la cour d'assises d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) à l'encontre des cinq accusés qui comparaissent depuis le 30 avril pour avoir torturé à mort William Modolo, un garçon de 21 ans qu'ils avaient pris pour leur souffre-douleur, à Saint-Cannat.

La peine maximale prévue aujourd'hui par le Code pénal français a été réclamée mercredi par l'accusation à l'encontre Jean-Pierre Planqueel, 32 ans, présenté comme "le chef de la petite tribu" qui a tué la victime. L'avocat général Roland Mahy a en effet demandé la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 22 ans. Des peines de 20 à 30 ans ont été requises à l'encontre des quatre autres accusés, accusés de viol, d'actes de torture et de barbarie ou de complicité d'assassinat.

Dans une métaphore judiciaire, l'avocat général a parlé de "logique barbare" qui a donné lieu à "un véritable jeu de massacre". "C'était un petit camp de concentration en réduction que ce camp où sévissait la bande" et qui a ouvert les portes "au calvaire de William Modolo", a insisté l'avocat général Roland Mahy. "L'effet de groupe n'est pas une atténuation de la responsabilité individuelle", a-t-il insisté.

Le cas d'un sixième accusé avait été disjoint en début d'audience, le 30 août dernier, pour des raisons de santé du mis en cause, âgé de 57 ans.

C'est devant une assistance nombreuse que se sont déroulés pendant dix jours les débats. Jean-Pierre Planqueel, 32 ans, présenté par l'accusation comme "le chef", Franck Julien, 39 ans, un routard alternant depuis l'âge de 13 ans entre alcool et cocaïne, Arnaud Frapech, un fils d'avocat âgé de 29 ans, Barbara Jean-Louis, une aide maternelle de 28 ans, et Aurélie Piteux, une vendeuse de 24 ans, répondent de la mort, le 22 mai 2006, à Saint-Cannat, un village situé à quelques kilomètres d'Aix-en-Provence, de William Modolo, atrocement mutilé, violé à plusieurs reprises, battu à coups de pierres et brûlé en plusieurs endroits.

La victime avait succombé à ses blessures. Elle avait ensuite été abandonnée dans un sous-bois. William, qui mesurait 1,75 mètre et pesait près de 150 kilos, était un jeune homme complexé, esseulé, réputé naïf, en quête d'affection et d'amitié, qui vivait de petits boulots. Attiré par les marginaux, il s'était efforcé de convaincre sa mère peu de temps avant les faits qu'il avait de nouveaux amis: "T'inquiète pas maman, ils ne font pas de bêtises!"

Le calvaire de William Modolo a même mobilisé sur le site Facebook, où près de 10.000 soutiens se sont fait connaître en faveur de la famille. Pour des prétextes futiles, le vol d'un saucisson et la dégradation d'un groupe électrogène, ses bourreaux avaient décidé d'en faire son souffre-douleur. Ils avaient voté sa mort à l'unanimité avec pour prétexte que "si les bleus, ça disparaît, les dents, ça ne repousse pas".

Parmi les multiples tortures qui lui avaient été imposées, ses agresseurs lui avaient arraché douze dents avec une pince, ainsi que le révélera l'autopsie. Les avocats de la défense ont désormais la parole. Le verdict de la cour d'assises des Bouches-du-Rhône est attendu jeudi soir. AFP

chantal alias florial 25/08/2011 11:29



Je suis atterrée par ce drame que j'ai découvert lors de l'émission "PRESUME INNOCENT". Depuis, je ne pense qu'à cela. De telles atrocités ne sont pas permises. Comment, mais comment peu-on agir
ainsi ???? ce ne sont que des barbares.


La peine que ces bourreaux ont eues ne devraient pas être compressibles mais en France, la justice est tellement belle !!!!!!!!!!!!!!


bon courage à tous ses proches. On ne doit pas oublier ce drame. William, vu sa gentillesse, ne peut être qu'un ange maintenant.


Merci à sa maman de nous faire partager un peu de la courte vie de son amour de fils.



Le blog de Gérard 04/09/2011 16:49



Merci de votre message



dubos marie 10/02/2011 20:03



C'est avec beaucoup de recul en rapport à cette très sombre tragédie que je vous écris. Comment peut-on faire le deuil d'un tel drame !! Quel chatiment a-ton infligé à ces bourreaux ! bien peu je
trouve face à cette horreur sans nom, opérée en toute conscience et lucidité. L'animal chasse et tue pour se nourrir, l'homme tue pour se délecter d'un certain plaisir. Sauvagerie gratuite sans
nom envers ce jeune homme sans que personne puisse secourir. Je souhaite à ce jour  à ses proches famille, amis,copains le courage necessaire pour surmonter cette douloureuse epreuve. Que
faire ! prier pour qu'il repose en paix tout en lui murmurant que ses bourreaux sont chatiés !



VERNIER 01/09/2010 19:45



cette affaire dépasse l'entendement, pauvre gosse, pauvre parents qui eux sont déja condanés et pour le reste de leur vie  rien absolument rien ne peut excuser ce qui est arriver je suis de
tous coeur avec ses parents ,sa famille ses amis .patricia VERNIER



cerianne 30/08/2010 12:01



Répose en paix Will et surtout beaucoup de courage à ta mère qui elle au moins t'aimais réellement pour ce que tu étais.Parfois certains individus ne meritent pas la prison à vie mais plutot
d'être guillotiné ou électrocuté sur une chaise.C'est de la méchanceté gratuite vraiment gratuite.Bande de démoniaque!



véronique Mutschler 30/08/2010 11:39



madame, monsieur,


 


je prie pour que vous puissiez retrouver un peu de sérénité.


mes prières et mes pensées vont vers vous en ce jour particulièrement douloureux.


Courage !


 



coullet 16/07/2010 19:15



restons toutes et tous mobilisés pour le procès des tortionnaires de William à Aix-en-provence à partir du 30 août 2010, et continuons à médiatiser cette horrible affaire, qui n'est
malheureusement pas la seule!


merci encore, Gérard



coullet 16/07/2010 10:45



merci pour William, Gérard



Le blog de Gérard 16/07/2010 16:45



C'est bien peu par rapport à ce qu'il a subit et c'est le minimum qu'un etre humain digne de ce nom doit faire pour se sentir différent des monstres qui ont assassiné sauvagement ce garçon.


Je pense à sa famille .


 


Cordialement