Chaque homme dans sa nuit Julien GREEN

par Le blog de Gérard  -  25 Mai 2010, 19:39  -  #Littérature

" C'est après avoir écrit le mot fin au bas de la dernière page que je me suis interrogé sur le sens de ce long récit, car il me fallait trouver le titre, que je n'avais pas encore découvert. Un vers de Victor Hugo, dans un poème relu par hasard, me sembla résumer le roman : "Chaque homme dans sa nuit s'en va vers la lumière" "

 

Numériser0030Dans sa propiété de Wormsloe, l'oncle Horace se meurt. A Wilfred, le neveu catholique comme lui qu'il réclame à son chevet, il confie 'son trésor', une épaisse enveloppe. C'est ce que cherchait fébrilement sa soeur afin de détruire les dernières traces d'un vieux scandale. Lequel, Wilfred n'ose le demander. Chacun ici le croit au courant, et surtout le prend pour un jeune homme exemplaire. Sa timidité l'empêche de protester, de crier que s'il a la foi, il ne s'en laisse pas moins entraîner par le goût du plaisir : imposture dont rien ne transparaît sur son visage attirant. Contre le charme qu'il exerce, Wilfred sait se préserver. Pourtant à son tour il entend sonner l'heure de l'épreuve quand le trésor de l'oncle dont il prend connaissance déclenche une folle passion que ses principes lui interdisent. Rejeter la foi serait le seul moyen de renverser l'obstacle. Mais 'chaque homme dans sa nuit s'en va vers sa lumière' (cf. Victor Hugo) et la sienne est de celles qui ne s'éteignent pas quelle que soit la violence de la tentation. Récit frémissant où se retrouvent les thèmes dominants de l'oeuvre de Julien Green.

 

 

 

 

 

Numériser0031

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :