L'ange sauvage - Carnets Cyril COLLARD. Mon coup de coeur du jour le 04 Mai 2010

par Spirou93  -  4 Mai 2010, 18:36  -  #Littérature Gay

Synopsis

 

Eté 1979.
Cyril Collard ouvre son premier carnet. Jour après jour, mois après mois, il y note ses découvertes, ses rêves, ses doutes. Détails de sa vie quotidienne jusqu'en décembre 1992. Et peu à peu, l'écriture devient nécessité. Amoureux fou de la vie et des mots, sans cesse il a voulu aller plus loin, plus haut, " cherchant à réunir l'animal et l'idée ", au-delà des conventions et des règles établies. A travers la musique, le cinéma et l'écriture, Cyril Collard a été toute sa vie à la quête d'un absolu.
Souvent égaré sur les chemins de la drogue et du sexe, déchiré par une sensibilité hors norme, il nous offre ces textes, soucieux d'une vérité par beaucoup décriée. Loin de tout voyeurisme, nous découvrons au fil de ces pages un autre visage, celui de l'Ange sauvage.

 

 

 

Né dans le seizième arrondissement à Paris, de Claude Collard, ingénieur français, connu pour son engagement dans le milieu du judo, et de Janine Chokier, mère au foyer.

Cyril Collard, enfant sage dans un milieu bourgeois, fréquente l'école Saint-Exupéry de Versailles, puis le collège de Passy-Buzenval, à Rueil-Malmaison où il est un bon élève.

A dix-sept ans, il obtient son baccalauréat, avec mention bien, et s'inscrit en math sup au lycée Hoche de Versailles.

En 1977, pour ne pas décevoir ses parents, il passe le concours Centrale-Supélec et devient élève-ingénieur à l'Institut industriel du Nord (École centrale de Lille), où son rêve de faire du cinéma n'est pas bridé. Parallèlement, son travail d'écriture s'intensifie et il donne même des textes à une revue d'élèves-ingénieurs baptisée Fourre-tout. En 1979, il décide d'abandonner ses études d'ingénieur et revient dans la région parisienne.

Il participe à la création du groupe de rock "CYR" avec Sylvain Rondy et René-Marc Bini. Avec le titre "Février 2004", il remporte un franc succès dans le milieu du Rock Parisien. En 1988, il réalise un court-métrage avec le chorégraphe Angelin Preljocaj intitulé Les Raboteurs et inspiré du tableau de Gustave Caillebotte.

Projeté sur le devant de l'actualité avec son film Les Nuits fauves (1992) tiré de son livre éponyme, où il explique au grand jour la menace du sida. L'année suivante, Cyril Collard disparaît à l'âge de 35 ans de cette même maladie, quelques jours avant la cérémonie des César où son film est couronné de quatre César, dont celui du meilleur film.

C’est un an après sa mort que les journalistes ont ouvert une polémique sur ses multiples contaminations. Il fut accusé, parfois à tort et parfois à raison, d’avoir volontairement transmis le virus du sida à ses partenaires en refusant de se protéger. Les journalistes avaient été particulièrement frappés par le témoignage poignant de l'écrivaine Suzanne Prou, dont la petite-fille aurait été contaminée par Cyril Collard, sans l'avoir sciemment décidé, alors qu'elle avait dix-sept ans.

 

WIKIPEDIA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :