Le petit galopin de nos corps. Yves Navarre

par Le blog de Gérard  -  3 Juin 2010, 08:56  -  #Littérature Gay

  Numériser0033-copie-1

La revue de [presse]

Le Matin de Paris - François Xenakis (Janvier 2006)
Yves Navarre a écrit un grand livre d'amour, livre qu'il est allé chercher au plus profond de son coeur abîmé, cassé, il vous le donne dans une écriture authentique, avec même parfois un petit rien de suranné, comme ces maisons aux odeurs de lavande...

L’Evénement du jeudi - Jean Freustié (Janvier 2006)
Une oeuvre lyrique, d'une sensibilité parfois bouleversante... Rien d'autre dans ce livre que deux hommes, au fond, pudiques.

Dans sa préface, Serge Hefez, l'un des rares amis intime de l'auteur, évoque ainsi le livre :

« Biographique ou romanesque, l'histoire du "Petit galopin de nos corps" est grave, et rnêle étonnarnment, impudeur et pureté. Au moment où la description des exploits sexuels tient souvent lieu de littérature, et après les années de plomb de l'épidémie, la réédition de ce texte nous fait mesurer le formidable pouvoir d'inspiration du lien charnel, et la puissance libératrice de la sensualité amoureuse. »

Une forte sensibilité, une violence intérieure, une subtilité des sentiments peignent ces deux hommes dans leur quête du plus fort, du plus loin, du plus vrai. Toute une vie de parfaite osmose où des événements tels que la mort d'un pêcheur, la venue d'un chat, le passage d'un enfant, le mariage (ils épousent deux sœurs) et enfin la mort de Joseph, seront vécus comme autant d'épreuves pour atteindre à l'union parfaite d'un amour qui peut prétendre à sa place au soleil.

 

Numériser0034