Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Des photos, des moments de vie, des lectures, des émotions, ma vie ou ce que je veux bien en dévoiler. Permettez moi de partager avec vous.

Josef Breitenbach, le 3 avril 1896, mort le 7 octobre1984.

Josef Breitenbach, le 3 avril 1896, mort le 7 octobre1984.
Josef Breitenbach, le 3 avril 1896, mort le 7 octobre1984.
Josef Breitenbach, le 3 avril 1896, mort le 7 octobre1984.

Passionné de photographie depuis l’adolescence, Josef Breitenbach ouvre son premier studio à la fin 1931 et devient rapidement à Munich le portraitiste attitré des personnalités de la scène et du cabaret.
Inquiété pour ses antécédents politiques, il fuit l’Allemagne nazie pour Paris en septembre 1933.
Réputé pour son talent de portraitiste, Josef Breitenbach photographie différentes figures de la vie culturelle parisienne telles Aristide Maillol, James Joyce, Paul Vaillant- Couturier, et Louis Aragon.

Très actif dans les cercles d’émigrés, Breitenbach réalise des reportages sur les expositions-clef de la lutte anti-hitlérienne : "Le Livre allemand libre", "L’Art allemand libre" et "Cinq ans de régime hitlérien". Ses clichés des panneaux prévus pour un projet de pavillon de l’Allemagne libre à l’Exposition universelle de New York de 1939 en sont les seuls documents visuels complets.

 

Josef Breitenbach, le 3 avril 1896, mort le 7 octobre1984.
Josef Breitenbach, le 3 avril 1896, mort le 7 octobre1984.
Josef Breitenbach, le 3 avril 1896, mort le 7 octobre1984.
Josef Breitenbach, le 3 avril 1896, mort le 7 octobre1984.

En 1935, il fait la connaissance de Max Ernst.Lors de l'avancée des troupes allemandes, Josef Breitenbach se met au service de la France mais "ressortissant du Reich" et "ennemi de la France" il est interné le 5 septembre 1939 au stade de Colombes1 où il passe plus de huit jours dans le dénuement le plus total, dormant sur les gradins du stade.

Déplacé dans les environs de Bourges il attend les résultats de la commission de criblage qui doit procéder au reclassement des internés. Interné au camp de Bengy-sur-Craon il est recruté en mai 1940 pour des travaux d'intérêt national.

Il se trouve dans le Sud-ouest, en zone libre, au moment de l'armistice.

Depuis Agen il entame des démarches auprès du consulat des États-Unis à Marseille pour obtenir un visa d'immigration, qu'il obtient le 1 mai 1941 et s'embarque vers la liberté.

Arraisonné par un destroyer hollandais, les passagers seront internés quelques jours par les Britanniques à Trinidad.

Après un périple de 52 jours, Josef Breitenbach arrive à New York le 27 juin 1941.
Il s'établit comme enseignant.


 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article