Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de Gérard, www.leblogdegerard.fr

Le blog de Gérard, www.leblogdegerard.fr

Quelques photos prises au cours de mes pérégrinations, mes lectures d'hier et d'aujourd'hui, c'est la vie de tous les jours, c'est peut être la votre, voici mes coups de cœur, mes coups de gueule, mais aussi les spectacles que j'aime. Chiche.

Articles avec #litterature catégorie

Publié le par Le blog de Gérard
Publié dans : #Littérature
Journal pour Anne 1964-1970Journal pour Anne 1964-1970
Journal pour Anne 1964-1970

François Mitterand de 1964 à 1970, entretenait un journal pour Anne Pingeot.
Outre le parcours de "l'homme politique" on y découvre un amoureux de l'art, des lettres et surtout de la femme, d'une femme...Anne.

 

Voir les commentaires

Publié le par Le blog de Gérard
Publié dans : #Littérature

Numériser0001-copie-1

" Hervé Guibert a commencé à photographier en 1972, à 17 ans, avec un petit Rollei 35 offert par son père ". C'est ainsi qu'Agathe Gaillard commence le texte accompagnant l'exposition qu'elle consacra à ses photographies d'Hervé Guibert quelques mois après sa mort, le 27 décembre 1991. En 1993 paraissait chez Gallimard un premier recueil, Hervé Guibert, photographies. Vingt ans après sa disparition, une nouvelle génération s'intéresse à l'écrivain et au photographe. A l'occasion d'une exposition rétrospective à la Maison européenne de la photographie, Christine Guibert et Agathe Gaillard ont rassemblé les plus beaux exemples d'une oeuvre courte dans le temps, mais qui a conservé toute sa force, sa beauté et son impact. Plus de deux cents photos sont présentées dans ce livre, qui donne ainsi un panorama complet du parcours photographique d'un auteur mythique. Le texte d'accompagnement est signé de Jean-Baptiste Del Amo, jeune écrivain actuellement pensionnaire à la Villa Médicis à Rome, comme l'a été Hervé Guibert, qui s'intéresse passionnément à son oeuvre littéraire, sur laquelle il a publié un texte dans La NRF. Il étudie ici les photographies, en particulier dans la représentation du corps, le sien et celui des autres, et aussi dans le passage du temps, de l'instant, de la vie


Numériser0002-copie-2

Jean Baptiste Del Amo

imagesCAA7VOC5

Jean-Baptiste Del Amo (de son vrai nom Jean-Baptiste Garcia) voit le jour à Toulouse, le 25 novembre 1981. Après avoir suivi un cursus littéraire, le jeune homme travaille pendant un temps comme animateur socio-culturel. Il part ensuite pour une mission humanitaire en Afrique.

 

Une écriture sensorielle

Il revient de ce voyage avec une nouvelle dans ses bagages : Ne Rien faire, pour laquelle il reçoit en 2006 le Premier Prix du jeune écrivain, et qui paraît dans un recueil aux éditions Buchet-Chastel. Le récit débute avec la mort d'un nourrisson et est marqué par son expérience au sein de l'association de lutte contre le sida. Les thèmes de ses livres tourneront souvent autour de la mort, de la maladie et de la sexualité.

En 2008, il publie son premier roman, Une éducation libertine (Gallimard), dans le cadre de la rentrée littéraire. Jean-Baptiste Del Amo est nommé pour plusieurs prix littéraires, dont le Goncourt, et a déjà reçu le prix Laurent-Bonelli, le prix Fénéon et le Goncourt des lycéens. L'histoire se déroule en plein Siècle des Lumières, à Paris. Le roman est à mi-chemin entre le roman historique et le roman d'apprentissage. Il évoque l'homosexualité, la prostitution et le libertinage bourgeois. L'influence de Flaubert est revendiquée dès le titre, dans un clin d'œil à L'éducation sentimentale. L'esthétique y tient un rôle important. Le roman est bien reçu par la critique.

Voir les commentaires

Publié le par Le blog de Gérard
Publié dans : #Littérature

Numériser0071

Alan Mathison Turing (23 juin 1912 - 7 juin 1954) est un mathématicien britannique, auteur de l'article fondateur de la science informatique qui allait donner le coup d'envoi à la création des calculateurs universels programmables (ordinateurs). Il y présente sa machine de Turing, le premier calculateur universel programmable, et invente les concepts de programmation et de programme.

Il est également à l'origine de la formalisation des concepts d'algorithme et de calculabilité qui ont profondément marqué cette discipline. Son modèle a contribué à établir définitivement la thèse Church-Turing qui donne une définition mathématique au concept intuitif de fonction calculable.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il a dirigé les recherches sur les codes secrets générés par la machine Enigma utilisée par les nazis.

Après la guerre, il a travaillé sur un des tout premiers ordinateurs, puis a contribué de manière provocatrice au débat déjà houleux à cette période sur la capacité des machines à penser en établissant le test de Turing.

Vers la fin de sa vie, il s'est intéressé à des modèles de morphogenèse du vivant conduisant aux « structures de Turing ». Il a été persécuté pour son homosexualité. Pour éviter la prison, il est condamné à la castration chimique par prise d'œstrogènes, ce qui a pour effet secondaire de développer sa poitrine. Le 7 juin 1954, Il se donne la mort en ingérant une pomme imbibée de cyanure, s'inspirant du dessin animé Blanche-Neige et les Sept Nains.Numériser0072

Laurent Lemir est journaliste au Nouvel Observateur et redacteur en chef de l'émission "Campus" sur France 2. Il a déjà publié plusiuers biographies, notamment Marie Curie (Perrin 2001)

Voir les commentaires

Publié le par Le blog de Gérard
Publié dans : #Littérature

Numériser0070

 

 

Simone Viel accepte de se raconter à la première personne.

 

Personnage au destin exceptionnel, elle est la femme politique dont la légitimité est la moins contestée, en france et à l'étranger; son auto-biographie est attendue depuis longtemps.

 

Elle s'y montre telle qu'elle est : libre, véhémente, sereine.

 

 

Une femme magnifique, un modèle pour nous tous.

Voir les commentaires

Publié le par Le blog de Gérard
Publié dans : #Littérature
Numériser0068
Née le 25 avril 1964 à Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme, Fadela Amara fut la présidente de l'association « Ni putes ni soumises ». Depuis le 19 juin 2007 elle est également secrétaire d'Etat chargée de la politique de la Ville au sein du gouvernement Fillon II. Issue d'une famille algérienne de onze enfants, Fadela Amara est une fervente militante de la condition féminine. Depuis son plus jeune âge, elle s'engagea à dénoncer les injustices de la société, plaidant en faveur de l'égalité, de la mixité et s'opposant au port du voile islamique. Etant premièrement attirée par le domaine des lettres, Fadela Amara s'orientera finalement vers un CAP d'employée de bureau. Lorsque qu'elle n'a que quatorze ans, elle perd son frère Malik, renversé par une voiture. Témoin du drame, Fadela Amara assiste à l'attitude désobligeante des policiers. Alors qu'elle n'a que seize ans, elle luttera contre la destruction de son quartier. Elle participera par la suite à la marche des "beurs" puis militera à SOS Racisme. A partir de 1989, elle effectue ses premiers pas de soutien en faveur de la condition féminine dans les quartiers.

 

Numériser0069

Voir les commentaires

Publié le par Le blog de Gérard
Publié dans : #Littérature

Numériser0066 

C'est une histoire à la fois banale et exceptionnelle. Banale, car c'est l'histoire de deux êtres qui se prennent, qui s'éprennent, qui se méprennent l'un sur l'autre et qui, pour se déprendre l'un de l'autre, doivent se séparer par la mort. Mais c'est une histoire exceptionnelle aussi, car ces deux êtres sont Marilyn Monroe, le symbole sexuel, la grande star des années soixante, et un psychanalyste, moins connu mais très brillant, Ralph Greenson, son dernier thérapeute, celui qui l'a accompagnée pendant trois ans dans ses dernières séances. Marilyn avait un rapport ancien avec la psychanalyse. Elle a commencé à entrer en analyse en 1955, sept ans avant sa mort. Elle avait toujours été fascinée par Freud qu'elle avait lu très jeune. Contrairement à une idée reçue, Marilyn Monroe était une fille intelligente, pas cultivée, mais profondément intéressée par les mots, comme si elle savait que son destin, sa vérité se jouait dans les mots. Et durant trente mois, de janvier 1960 au 4 août 1962, Marilyn Monroe et Ralph Greenson formèrent le couple le plus improbable : la déesse du sexe et le psychanalyste freudien. Elle voulait qu'il l'aide à se lever, qu'il l'aide à jouer au cinéma, qu'il l'aide à aimer, qu'il l'aide à ne pas mourir. Lui s'était donné comme mission de l'entourer d'amour, de famille, de sens, comme un enfant en détresse. Greenson voulut être comme sa peau. Mais pour avoir été la dernière personne à l'avoir vue vivante et la première à l'avoir trouvée morte, on accusa le psychanalyste d'avoir eu sa peau. Telle est l'histoire : deux personnes qui ne devaient pas se rencontrer et qui ne purent se quitter. Des mots noirs, des souvenirs blancs. Dans la lumière adoucie d'un cabinet de psychanalyste, se redit la dernière séance de Marilyn.

 

Numériser0067

Voir les commentaires

Publié le par Le blog de Gérard
Publié dans : #Littérature

Numériser0064

AUTEUR CATHERINE RIHOIT .. Avec la Collaboration de ORLANDO .. Texte français .. Format 15,5 X 24 .. Couverture SOUPLE GLACEE .. 16 pages de Photos + 490 pages de Texte .. " ORLANDO a confié son récit et les papiers que DALIDA avait laissés pour cela : notes, journal .. Les proches aussi se sont confiés .. Ce n'est pas une BIOGRAPHIE mais les MEMOIRES de DALIDA ' ..

 Numériser0065

Voir les commentaires

Publié le par Le blog de Gérard
Publié dans : #Littérature

Numériser0062-copie-1

Sheila, la chanteuse à la carrière fulgurante, consacrée par le succès et dans laquelle toute la France s'est reconnue, raconte ici son itinéraire le plus intime avec les joies et les peines, le sourire et les larmes de toute existence. En dépit des épreuves que la gloire n'empêche pas, une lumière présente dès son enfance n'a cessé de l'accompagner. A chaque creux, à chaque écueil, une main s'est tendue, quelqu'un s'est manifesté qui l'a aidée à grandir dans une conscience neuve d'elle-même et des autres. Fruit de ces expériences, la foi lui est apparue, mais une foi où la grâce, la communion, le surnaturel transparaissent dans les choses les plus simples de la vie, dans tout ce qui nous est offert de bon, et qui ouvre le coeur à ce qui le dépasse. Il n'y a jamais lieu de désespérer. Chacun accomplit un voyage qui peut être illuminé par l'Amour. Leçon et message de sagesse, ce livre boulversant de vérité se propose comme un guide sur les chemins de lumière.

 

Numériser0063-copie-1

Voir les commentaires

Publié le par Le blog de Gérard
Publié dans : #Littérature

Numériser0057-copie-1

Numériser0056-copie-3

Voir les commentaires

Publié le par Le blog de Gérard
Publié dans : #Littérature

Numériser0053-copie-1

Isidore Ducasse est né de parents français, à Montevideo (Uruguay), le 4 avril 1846 le jour de la saint Isidore. Son père était chancelier à l'ambassade. Il vient en France en 1859 pour y poursuivre ses études, au collège de Tarbes puis au lycée de Pau, où il est interne. Il se rend à Paris pour préparer l'Ecole Polytechnique. A l'âge de 22 ans, sous le pseudonyme de Comte de Lautréamont, il publie à compte d'auteur  le premier des Chants de Maldoror, un ouvrage en prose poétique, qui passe complètement inaperçu (août 1868). Le volume complet sortira durant l'été 1869. Puis, sous le titre Poésies, il publie encore deux fragments de préface pour "un livre futur" mais qui n'a jamais été écrit. Il meurt phtisique en 1870 à son domicile du 7 Faubourg-Montmartre. Son oeuvre a été exaltée par les surréalistes. Elle apparaît aujourd'hui comme une expression particulièrement intense du désespoir et de la frénésie romantiques.

 

Numériser0055-copie-2

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog